Prix Jean Jerphagnon Prix Jean Jerphagnon

2012 Le lauréat & les nominés 2012

Le comité d’organisation a annoncé en novembre 2012 le nom des quatre nominés de l’édition 2012 dont l'un d'entre eux s’est vu remettre le prix jean Jerphagnon 2012  le 11 décembre à Lannion.

Le jury 2012 était présidé cette année par Thierry Georges, entrepreneur et PDG de Oxxius, et co-présidé par Alain Aspect, Directeur de Recherche au CNRS (Laboratoire Charles Fabry de l’Institut d’Optique Graduate School).
Le lauréat a reçu son trophée à Lannion, dans les locaux d’Orange Labs, des mains d’Alain de Salaberry, Président du  Directoire de la société Quantel.


Lauréat

Le lauréat 2012

Emmanuel Fort, récompensé pour son projet SelfPhase, a reçu son prix et un chèque de 10 000€ ce jour et sera assisté sous forme de conseils dans la mise en oeuvre de son projet par le comité d’organisation du Prix Jean Jerphagnon.

Emmanuel Fort, ESPCI ParisTech, Enseignant chercheur de l'Université Paris Diderot à l'Institut Langevin

Le prix Jean Jerphagnon, destiné à promouvoir l’innovation technologique et la diffusion de l’optique-photonique dans divers domaines d’applications, se veut être à la frontière de l’excellence scientifique et de l’entreprenariat. Le projet SelfPhase porté par Emmanuel Fort, enseignant chercheur de l'Université Paris Diderot à l'Institut Langevin, ESPCI ParisTech, se fait l’écho de cette transversalité.
Ce projet SelfPhase appartient au marché global de la microscopie photonique et plus particulièrement au secteur de la microscopie optique pour la biologie. Les évolutions de ce secteur sont prometteuses sur le plan économique et participent
aux projets de la santé (diagnostics, analyses et soins), de la maîtrise raisonnée de l'environnement, de la cosmétologie ou encore de l'agroalimentaire. Les enjeux liés au développement de ce secteur sont considérables. Du point de vue économique, les différentes études internationales confirment que le secteur concerné est à même de créer de nouvelles richesses, tant sur le plan des savoir-faire qu'en matière de création d'activités et d'emplois.

Emmanuel Fort précise : « Nous avons introduit un nouveau principe d’imagerie optique innovant dont les différentes configurations sont très prometteuses pour des applications dans des domaines biomédicaux variés, de l’imagerie cellulaire à la tomographie tissulaire pour le diagnostic médical. Ce principe breveté offre en particulier une résolution à l’échelle nanométrique. De plus, ce nouveau concept d’imagerie peut être associé à différentes configurations de microscopie, et donc décliné en une gamme étendue de produits. L’étude de marché ainsi que le retour des clients potentiels nous ont convaincu d’une valorisation sous forme d’une jeune entreprise innovante. Une start-up est d’ailleurs en gestation afin de procéder au transfert technologique. »


Nominés

Les nominés 2012

Maxime Dahan (CNRS), Sébastien Février (Université de Limoges), Emmanuel Fort (Institut Langevin, ESPCI ParisTech), Nicolas Treps (Université Pierre et Marie Curie) sont les 4 nominés 2012 du Prix Jean Jerphagnon.

Paris, le 15 novembre 2012 - Le comité d’organisation du Prix Jean Jerphagnon, présidé par Jean-Luc Beylat, Président Systematic Paris-Region et Président d'Alcatel-Lucent Bell Labs France, annonce le nom des quatre nominés de l’édition 2012. Le lauréat 2012 recevra un chèque de 10 000€ et sera assisté sous forme de conseils dans la mise en œuvre de son projet par le comité d’organisation du Prix Jean Jerphagnon. Chacun des autres candidats nominés recevra un chèque de 1 000€.

Maxime Dahan, CNRS, Chercheur - Directeur de laboratoire à l’Institut Curie
Domaine de spécialité : imagerie optique pour la biologie, biophysique cellulaire
« Nous avons développé des dispositifs microfabriqués pour l’analyse optique haut-contenu sur cellules vivantes. Depuis le dépôt de nos brevets en avril 2011, des discussions approfondies avec des utilisateurs potentiels dans la recherche académique et industrielle nous ont convaincu de la pertinence de notre approche et permis d’identifier les points techniques clés pour les applications dans l’industrie pharmaceutique, cosmétique ou la médecine personnalisée. Cela nous a amené à créer une entreprise pour développer et commercialiser des produits basés sur nos technologies innovantes. »

Sébastien Février, Université de Limoges - Chercheur en délégation au CeLIA
Domaine de spécialité : développement de fibres optiques pour les systèmes laser
« Je souhaite participer activement à la revitalisation du tissu industriel local par la création d’une entreprise de haute technologie s’appuyant sur mes innovations et les compétences disponibles à l’université de Limoges. Les meilleurs étudiants de la filière électronique – optique, aux niveaux Licence Pro, Master 2 et doctorat, pourront trouver un débouché rapide en parfaite adéquation avec leurs études.»


Emmanuel Fort, Enseignant chercheur - Institut Langevin, ESPCI ParisTech
Domaine de spécialité : Imagerie biomédicale 
« Nous avons introduit un nouveau principe d’imagerie optique innovant dont les différentes configurations sont très prometteuses pour des applications dans des domaines biomédicaux variés, de l’imagerie cellulaire à la tomographie tissulaire pour le diagnostic médical. Ce principe breveté offre en particulier une résolution à l’échelle nanométrique. L’étude de marché ainsi que le retour des clients potentiels nous ont convaincu d’une valorisation sous forme d’une jeune entreprise innovante. »


Nicolas Treps, Professeur - Université Pierre et Marie Curie
Domaine de spécialité : Optique quantique
« Nous avons inventé un système de conversion complète (amplitude et phase) d’image sans perte, et sa mise en œuvre pratique a fait l’objet d’un dépôt de brevet. L’objectif de mon projet est de valoriser cette invention : tout d’abord en démontrant ses performances dans un contexte industriel, puis en créant une entreprise pour la commercialiser.»